Le Ménez-Hom est LE site école de Bretagne. C'est au Ménez-Hom que la première de vol libre s'est installée, au début des années 80, et que le parapente s'y enseigne depuis 25 ans.

Le Ménez-Hom permet aux néophytes de voler rapidement, et il arrive qu'un débutant "tienne en l'air" dès la première journée, voire prenne un peu d'altitude dans un thermique de fin de matinée ou le "retour de nord" de la fin de journée.

Ici, pas de bla bla.

Au Ménez-Hom, je vous confie dès le début du matériel solo. Le matériel de vol est moderne, de dernière génération. Vous avez un parachute de secours, non pas que l'on compte s'en servir, mais parce que c'est obligatoire en école.

Au Ménez-Hom, les pentes sont douces. Il n'y a pas à se "jeter" dans le vide ... Aidé par le vent, et le moniteur, un débutant s'envole en douceur.

Au Ménez-Hom, le terrain d'atterrissage est immense. Les pilotes se posent en bas, dans la pente, au sommet ... ou plus loin dans la pampa ! Avec le vent, l'atterrissage se fait en douceur. Il ne faut pas rêver pour autant. Il faut se poser vent de face, et "freiner" au bon moment.

Dès le début, vous êtes guidés à la radio ...

Tréfeuntec et Kervijen qui sont des sites de bord de mer (alias falaises) sont utilisés pour des exercices de gonflages par les débutants, pour du vol de pente en solo et en biplace. Vos premiers vols ne se font pas non plus sur ces sites de bords de mer voisins du Ménez-Hom. Vous y volerez lorsque vous en saurez un peu plus.

Le Ménez-Hom est, comme Rosnoën, Le Rosalc'h, les Monts d'Arrées, un site de vol en thermique. L'après midi, c'est repos.